Saint-Tropez, une destination touristique phare depuis les années 60

Saint-Tropez, une destination touristique phare depuis les années 60

07/12/2016Kel VacancesFrance découverte

Saint-Tropez n’est plus à présenter à qui que ce soit. Cette ville française de la Côte d’Azur est sans aucun doute la destination en bord de mer la plus plébiscitée de tout le pays. Des millions de France s’y rendent chaque année et autant rêvent d’y séjourner ne serait-ce qu’une journée.


L’essor du tourisme tropézien ne date pas d’hier et remonte jusqu’aux années 60. Avant cette époque, Saint-Tropez était tout simplement une petite ville paisible de pêcheurs, à l’architecture simple et reposante, aux plages de sable fin et au soleil omniprésent. Tant de merveilles ne resteront pas cachées longtemps, surtout à l’ère des médias où la rapidité d’information est devenue tout aussi importante que la véracité de celles-ci.


La réputation de Saint-Tropez a commencé à croître sous l’impulsion des grands noms du cinéma et de la peinture, des habitués des lieux qui n’ont pas hésité à en faire les éloges. Parmi eux, on compte Pablo Picasso, Jacques Prévert ou encore Françoise Sagan. Bientôt, les intellectuels, les membres de la haute bourgeoisie et d’autres élites ont commencé à fréquenter régulièrement l’endroit, à y bâtir des résidences de vacances, certains ont même fini par s’y installer définitivement.


Dans les années 60, Saint-Tropez est devenue le haut-lieu des membres de la jet set française, eux aussi avides de soleil et de détente au bord de la mer. Les stars étaient de plus en plus nombreuses à séjourner dans la ville, contribuant à la promotion de la destination auprès de leurs fans. Les Alain Delon, Jean Paul Belmondo, Sacha Distel, Brigitte Bardot et autres étaient des inconditionnels de Saint-Tropez. Brigitte Bardot a même dédié une chanson à sa villa tropézienne de la Madrague.


À partir de cette époque, Saint-Tropez a acquis ses lettres de noblesse et est devenue une destination phare sur la Côte d’Azur. La promotion de la destination dans les médias n’a pas cessé pour autant. Au contraire, elle fut plus importante et l’engouement pour la destination fut encore plus fort, notamment à partir de 1964, année de sortie du premier volet du Gendarme de Saint-Tropez, avec le très célèbre Louis de Funès. La popularité des aventures cinématographique de ce personnage tropézien a accentué encore plus la notoriété de Saint-Tropez si bien que nulle âme en France et dans le monde n’ignorait plus le nom de Saint-Tropez.

Pour ceux qui préfèrent la côte atlantique au sud de la France, sans pour autant perdre une miette du snobisme tropézien, vous pouvez essayer Arcachon via myhomein-arcachon.com.